La psychanalyse et les nouvelles directions de la psychiatrie

31

vignette.jpg

Avec la participation de François ARDEVEN, Danièle BRUN, Gisèle CHABOUDEZ, Patrick CHEMLA Guy DANA, Alexandra DE SEGUIN, Laurent DELHOMMEAU, Pierre DELION, Yann DEROBERT, Olivier DOUVILLE, Bernard GOLSE, Christian HOFFMANN, Brigitte LALVEE, Patrick LANDMAN, Hubert LISANDRE, Claude-Noëlle PICKMANN, Gérard POMMIER, Ursula RENARD HOMMEL, Jacques SEDAT, Philip THOMAS, Geneviève TORGEMEN-WOLMARK, Dominique TOURRES-LANDMAN

Depuis Freud, la psychanalyse a joué un rôle important sur les savoirs et les usages de la psychiatrie : reconfiguration des classifications en psychiatrie, et redéfinition des oppositions de la névrose et de la psychose ; avancée dans les débats épistémiques et politiques sur les continuités entre le « normal » et le « pathologique » ; invention de dispositifs thérapeutiques en extension, avec la psychose et l’autisme ; impact net sur les mouvements de psychothérapie institutionnelle et de désaliénation. Les théories psychanalytiques font place à l’étude du travail de l’inconscient dans le collectif et dans les institutions. Aujourd’hui de tels enjeux impliquent le psychanalyste, non seulement comme soignant, mais comme acteur politique.