Clinique de l’identité

Le 19 novembre 2021, 21 h, à Espace analytique, 12 rue de Bourgogne et par Zoom

 

7172d703293bd3f0323526a2704cf718.jpg

Il est peu courant en psychanalyse que l’on parle d’identité, tant on y sait que l’identification s’y substitue. L’identité comme « cristallisation d’identifications » pour Lacan, qui elles-mêmes se déclinent dans différentes dimensions. L’identité essentialise ce qui s’offre au social, l’identification mobilise l’action psychique qui soutient un sujet, l’une est ségrégative, l’autre est créative. Ce pourquoi les identités sociales, qu’elles soient de genre, de race, de religion, ou de symptôme, ne font pas en psychanalyse l’objet d’une étude. Pourtant il arrive que l’identification vienne à se constituer en l’une de ces identités, dans l’expérience clinique de chacun, dans la santé ou la souffrance. Elle peut faire alors l’objet d’une construction féconde, dans chacun de ces champs, sur un mode ou un autre, mais nous l’abordons différemment dans chaque cas, quelle qu’en soit l’actualité.

  • Alain Vanier : Introduction
  • Fethi Benslama : Le démon de l’identité
  • Gisèle Chaboudez : Commentaire de « Le sexuel monothéiste et sa traduction scientifique » De F. Benslama

Renseignements : giselechaboudez2@gmail.com, alain.vanier@icloud.com